Top

Psychomotriciens à Paris 12ème

Qui sommes-nous et que proposons nous ?

Françoise De Palma

Psychomotricienne à Paris 12, mon activité professionnelle est organisée entre une pratique institutionnelle, libérale, d’enseignement et de formation professionnelle.

Ma formation universitaire : Diplôme d’état de Psychomotricien, licence de psychologie Paris, DU du bilan sensori moteur de Bullinger ainsi que mes formations complémentaires : de psychothérapeute, école des hautes études de psychopathologie, supervision clinique à l’animation thérapeutique de groupe d’enfants, formation à la relaxation Bergès et la prise en charge de la douleur me permettent de diversifier ma clinique psychomotrice.

Je consulte actuellement en CMPP où je pratique le bilan psychomoteur, je réalise des suivis individuels de patients de la petite enfance à l’adolescence, un travail thérapeutique mère-enfants auprès de très jeunes patients, l’animation en co-thérapie de groupes thérapeutiques ainsi qu’un accompagnement thérapeutique par le biais de la relaxation psychomotrice.

J’ai longtemps travaillé en pédiatrie spécialisée auprès de bébés présentant des pathologies digestives et respiratoires autour de stimulations neuro sensori motrice ainsi que dans une unité d’oncologie autour de l’accompagnement des patients, par la relaxation lors de soins invasifs.

Je suis enseignante en relaxation à UPMC, Pitié-Salpêtrière pour la formation initiale des psychomotriciens ainsi que formatrice au SNUP, Syndicat national des psychomotriciens, sur l’approche de la relaxation psychomotrice et ses processus cliniques dans le cadre de la formation professionnelle des psychomotriciens.

François Jeziorski

J’exerce principalement mon métier de psychomotricien en activité libérale à Paris 12.

Ma formation :  Diplôme d’Etat de Psychomotricien, j’ai été formé dans le cadre de la formation initiale aux méthodes de relaxation Dupont, Wintrebert, Feldenkreis, Jacobson et Schultz. Titulaire d’une Licence et d’un Master 1 de Psychologie cognitive (Rouen).

J’ai exercé au département de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent de l’Hôpital de La Pitié Salpêtrière, où j’ai réalisé des bilans psychomoteurs et des prises en charge de patients de façon individuelle et collective.

Musicien percussionniste, je suis sensible à l’utilisation de médiations rythmiques et musicales avec les patients. La relaxation, le parcours psychomoteur, la conscience corporelle, le dialogue tonique, le mime, le jeu,… sont également des médiations que j’utilise auprès des patients.

Nous avons une expertise de plus de 20 ans dans le domaine de la Psychomotricité

Qu’est-ce que la psychomotricité ?

L’enfant, dans son développement, chemine vers un équilibre psychomoteur sous l’effet de stimulations de son entourage affectif et social. Les fondements de cette organisation psychomotrice se réajustent avec les expériences qui accompagnent l’adolescence, l’âge adulte et la sénescence.

L’approche psychomotrice s’adresse à l’enfant, dans son identité somatique et psychique, dans son interaction avec l’environnement.

Cette approche thérapeutique s’étayant sur un dialogue allant de l’infra verbal au verbal, sur une écoute attentive et sensible, sur une mise en forme et mise en sens des éprouvés, relance le processus d’intégration psychomotrice de l’enfant depuis le plan du tonus jusqu’au plan  de la représentation.

La relation psychomotrice, convoque donc les fonctions psychomotrices, perceptuelles, cognitives, émotionnelles et psychiques de l’enfant, engagé dans cette relation de « prise en soin ».

Le développement psychomoteur résulte de la maturation des fonctions neurophysiologiques en interaction avec le développement cognitif et affectif. Le psychomotricien peut venir soutenir les fonctions sensori-motrices, perceptivo-motrices, tonico-émotionnelles, langagières et affectives des processus développementaux.

Et le psychomotricien ?

Le psychomotricien est un professionnel paramédical. Il intervient sur prescription médicale, élabore et réalise des actions d’éducations psychomotrices, de prévention, de rééducation dans un cadre préventif ou rééducatif.

Son intervention thérapeutique s’observe dans le cadre de manifestations pathologiques transitoires ou installées de différents ordres: péri et post natal, neurologique, sensoriel, déficitaire, psychosomatique, psychiatrique, gériatrique et vient soutenir les désordres des  fonctions sensori-motrices, perceptivo-motrices, tonico-émotionnelles, cognitives et affectives des processus développementaux.

Un décret de compétence n°88659 du 06 mai 1988 encadre l’accomplissement de ces actes professionnels :

  • Bilan psychomoteur.
  • Education précoce et stimulation psychomotrice.
  • Rééducation des troubles du développement psychomoteur ou des désordres psychomoteurs suivants au moyen de techniques de relaxation dynamique, d’éducation gestuelle, d’expression corporelle ou plastique et par des activités rythmiques, de jeu, d’équilibration et de coordination
  • Contribution, par des techniques d’approche corporelle, au traitement des déficiences intellectuelles, des troubles caractériels ou de la personnalité, des troubles des régulations émotionnelles et relationnelles et des troubles de la représentation du corps d’origine psychique ou physique.

Quand le Psychomotricien intervient-il ?

Le psychomotricien intervient donc dans le cadre de manifestations pathologiques de différents ordres péri- et post-natal, neurologique, sensoriel déficitaire, psychosomatique, psychiatrique et gériatrique.

Ces manifestations pathologiques qui viennent faire indication, peuvent s’exprimer par : des retards de développement psychomoteur,  une immaturité psychomotrice, des trouble de la maturation et de la régulation tonique, des dysharmonies psychomotrices, des troubles de l’intégration sensorielle, des troubles de la conscience du corps, des troubles perceptivo moteurs, des maladresses motrices et gestuelles, des troubles praxiques, des troubles de la latéralisation, des troubles de la graphomotricité, des troubles de l’organisation temporo-spatiale, des troubles du comportement, une instabilité ou inhibition psychomotrice…

L’objectif des soins psychomoteurs va permettre au patient, à sa famille, de prendre conscience de son organisation psychomotrice, d’en réduire les dysfonctionnements qu’ils soient d’origine corporelle ou psychique et ainsi de restaurer ses compétences d’adaptation à son environnement. Différentes médiations qui mobilisent la psychomotricité de l’enfant sont le support de la relation psychomotrice.

Le bilan psychomoteur ?  

L’évaluation psychomotrice constitue un élément indispensable à une démarche diagnostique lorsque se révèlent des troubles psychomoteurs.

Avant toute prise en charge psychomotrice, un temps d’évaluation psychomotrice est indispensable pour analyser la demande des professionnels de santé, de l’école  ou de la famille qui ont orienté l’enfant vers un psychomotricien.

Le bilan psychomoteur, organisé à partir de protocole de passation adaptée à l’âge du patient, contribue à l’élaboration d’un diagnostic psychomoteur. Il permet d’identifier les difficultés rencontrées, tout comme les compétences préservées, d’analyser les signes cliniques observés  en les restituant dans le processus développemental du patient accueilli.

Ces observations cliniques évaluées, concernent les fonctions mises en jeu dans la psychomotricité : les compétences sensori motrices, perceptivo motrices et cognitives, la représentation du corps et de la relation à l’espace et au temps, les interactions et les communications non verbales, la qualité des modes de relation que le patient entretient avec son milieu environnant.

Cette démarche diagnostique permet donc de poser un diagnostic psychomoteur identifiant les fonctions troublées, le type de troubles, leur lien avec le fonctionnement psychoaffectif de l’enfant.

Les indications sont multiples et leurs expressions diversifiées : Troubles perceptivo-moteurs, troubles praxiques troubles de la graphomotricité, retard de développement psychomoteur, immaturité psychomotrice, troubles tonico-emotionnels, troubles de la conscience du corps, du schéma corporel et de l’image du corps, troubles de l’organisation temporo-spatial, troubles de la personnalité et des processus développementaux…

Le diagnostic psychomoteur va déterminer l’indication ou non d’un soin psychomoteur et l’élaboration du projet thérapeutique psychomoteur, l’identification d’ objectifs définis.

Les données de l’évaluation sont partageables avec le médecin prescripteur ou d’autres professionnels de santé, si nécessaire.

L’issue du bilan peut-être la proposition d’une prise en charge psychomotrice, une nouvelle rencontre après un délai de quelques mois pour suivre l’évolution du patient, la demande d’examens complémentaires en orientant vers d’autres spécialistes, en accord avec le médecin prescripteur.

Une rencontre est proposée aux parents pour leur restituer les données de l’évaluation, énoncer et identifier le projet thérapeutique de leur enfant (lecture du bilan psychomoteur) et s’assurer de leur adhésion dans ce contrat de soin  à venir ainsi que celui  de  leur enfant.

Le cadre de l’intervention psychomotrice, ré-évaluable au cours du traitement est alors défini : rythme des séances, modalités d’intervention, médiation choisie, rythme des rencontres avec la famille de l’enfant…

L’âge des patients accueillis se décline de la toute petite enfance à l’âge adulte.

Au regard des pathologies rencontrées qui offrent un registre très vaste de troubles du développement chez l’enfant : des troubles instrumentaux mineurs à de graves troubles de la personnalité, différentes médiations, combinées pour leurs aptitudes à mobiliser la psychomotricité de l’enfant, sont le support du soin psychomoteur avec l’enfant.

Nous intervenons en étroite collaboration avec le pédiatre, les ostéopathes, sage femme et autres intervenants du cabinet auprès desquels nous nous assurons  ensemble, du meilleur soin possible des patients accueillis.

Le cadre des interventions psychomotrice :

Le bilan s’organise sur 3 rencontres de 1 heure : Entretiens /Evaluation /Restitution

  • La première rencontre autour d’un entretien avec la famille, autour de la demande de bilan psychomoteur, l’histoire des troubles du patient,
  • La passation du bilan avec le patient ou le patient et ses parents
  • Une rencontre de restitution à la famille des conclusions de cette évaluation psychomotrice.

 

Les consultations de psychomotricité s’organisent sur des séances de 45 minutes. Elles peuvent être hebdomadaires ou bihebdomadaires.

Les consultations :

Les consultations psychomotrices ou de psychothérapie ont lieu le mercredi matin de 8h à 12h et le samedi de 8h à 18h.

Prendre RDV

Vous souhaitez avoir un rendez-vous avec un Psychomotricien à Paris 12 ?
Françoise De Palma et François Jeziorski sont à votre écoute.

RDV sur Doctolib